Histoire de Focale Fixe

Justine

Salut tout le monde, quand j’ai commencé à réfléchir à cet article, je voulais, au début, lancer comme un débat sur Focale Fixe/Zoom. Et finalement je crois que, peuplé comme est le monde, le débat restera stérile.

J’ai donc décidé plutôt de vous parler de la focale fixe tout simplement. Et croyais moi j’en ai des choses à vous dire.

Alors pour commencer :

La focale fixe c’est quoi ?

Selon Wikipédia : En photographie, une focale fixe est un objectif dont la distance focale ne varie pas, contrairement au zoom.

À prix comparable, une focale fixe offre en principe une meilleure qualité d’image qu’un zoom.

Et c’est sur cette dernière que je dois à présent mettre un VETO !

En effet il faut bien avouer que depuis la rédaction de cette définition, du temps est passé.

Et durant tout ce temps les divers constructeurs n’ont eu de cesse de travailler leur zooms et ce pour la simple et bonne raison qu’ils attiraient beaucoup plus de monde que les focales fixes, de par leur concept même, les zooms permettaient de concentrer en un seul objectifs plusieurs focales fixes et donc plus de polyvalence et de réactivité sur le terrain.

Mais à cette époque, ne nous voilons pas la face, le zoom n’était pas aussi développer que maintenant car croyez moi ou non, mais les zooms actuels permettent presque d’égaler la qualité optique des Focales fixes.

Prenez par exemple un 50mm 1.8 et un 24-70mm L, je crois que la différence de qualité n’est pas évidente, mais c’est vrai que ces deux optiques sont séparées par  1500 euros au moins alors , nous aurions pu faire la comparaison avec la focale fixe Luxury (L) de Canon, le 50mm 1.2, et le résultat ne serai  pas si différent.

En ce qui me concerne j’ai tendance à préférer les Focales fixes au zooms , et ce pour plusieurs raisons qui seront expliquées plus bas dans l’article. Mais vous l’aurez compris de par le début de mon discours, je ne suis pas là pour descendre plus bas que terre les zooms qui sont indéniablement les habitants futurs de nos sacs photos car nous allons évidement peu à peu nous détacher du système photographique de base et les zooms en sont la première étape.

Les focales fixes existent depuis la création de la photographie et au fil du temps ont su se faire apprécier par les photographes pour des raisons tout à fait différentes.

Et actuellement ce qui fait apprécier la focale fixe ce n’est pas une cause directe mais plutôt un résultat qui découle de son utilisation.

En effet on entend partout des photographes dirent : « Utiliser une focale fixe vous rendra meilleur photographe » et c’est vrai mais ce genre de discours est lancé à la cantonade par des gens qui ne prennent pas toujours le temps d’expliquer le comment du pourquoi.

Car outre les atouts techniques dont peuvent disposer actuellement les focales fixes et dont je parlerais plus bas encore dans l’article, ce qui pour moi et pour beaucoup de gens les rend exceptionnelles c’est leur contrainte continuelle.

Je m’explique, comme dirai le proverbe dont je ne me souviens pas exactement : C’est en se confrontant à plus fort que soi que l’on peut progresser, et c’est dans ce but que les focales fixes vous aiderons.

Et oui… ces dernières sont pleines de contraintes au niveau focal et c’est logique puisque elles vous feront bouger, et c’est le premier point justement !

Avec les zooms, inconsciemment, vous étiez cloués au sol. Comme si vos jambes s’étaient dérobés avec pour seul alternative le zoom de votre objectif.

C’est contre ça que je me bats au quotidien quand je dois expliquer aux gens ce qu’est une focale fixe,  j’ai l’impression de passé pour un abruti doublé d’un vieux crétin (mais j’ai 16 ans merde ,je suis pas de la vieille école !)

Les focales fixes vous délivrent de cette immobilité incontrôlée. Car leur valeur focale ne variant pas, vos jambes seront votre seul zoom.

Et faites confiance à tous les amoureux de focale fixe, le coup de min et vite pris et vos cadrage s’en trouvent  améliorés puisque tant qu’à bouger, autant chercher des points de vue intéressants 😉

Mais plus encore que ces qualités qui découlent plutôt de votre utilisation et de la façon dont vous devrez gérer la focale non variable, les Focales fixes ont également un grand atout non négligeable.

L’ouverture

L’ouverture est un facteur décisif dans votre choix d’objectif photo. Comme vous le savez, plus une optique possède une ouverture maximale grande (plus le nombre est petit plus l’ouverture est conséquente) plus elle pourra vous offrir un flou d’arrière plan (Bokeh) de qualité.

Et ce n’est pas négligeable car souvent, les amoureux de focale fixe sont aussi et avant tout, des amoureux du flou en général.

Mais encore plus que le bokeh, les grandes ouvertures des focales fixes vous permettront plus de créativité

Plus j’écris plus je me demande si mon discours tiendra toujours la route quand vous croiserez dans la rue le dernier né de sigma le 18-135mm f/1.8

En effet plus le temps passe plus mon discours devient aussi obsolète que celui de Wikipédia… D’ici moins de 10 ans, je crois que les zooms auront déjà égalé la qualité optique des focales fixes actuelles et leurs grandes ouvertures. Mais une focale fixe reste une focale fixe, et à jamais dans le monde je crois qu’il restera toujours des adeptes de ces objectifs magiques.

Car je crois que les focales fixes possèdent aussi un charme antique que les zoom n’auront jamais, comme l’argentique et la vieille radio de l’arrière grand-mère 😉

Pour moi, l’arrivé du 50mm 1.8 dans mon sac photo à été une révolution qui a sensiblement changer ma vision photographique, j’ai d’abord découvert les inconvénients qui ont vite disparu pour transformer mes clichés. Bref, je crois, et vous le savez tous si vous suivez mon blog que le 50mm est l’objectif à tout faire avec lequel vous ne manquerez de rien (sauf si vous faites de l’animalier là…).

Pour l’anecdote, ça fais bientôt 1 an que j’ai mon 50mm et j’ai pu n’utiliser que ce dernier pendant plus de 6 mois, certes parce que j’avais égaré mon grand angle, mais cela m’a bien prouvé que je pouvais m’en sortir uniquement avec cet objectif.

 Et donc?

Bref, les focales fixes sont le nerf de la guerre et les parents de l’apprentissage, chaque photographe devrait  au moins être passé par le 50mm ou le 30mm. Ces objectifs changeront votre vision photographique, et vous feront découvrir le monde du flou et de la faible profondeur de champs. En résumé, les focales fixes vous feront notablement progresser, et maintenant, vous savez POURQUOI 😉

Publicités

4 réflexions sur “Histoire de Focale Fixe

  1. Pour ma part je ne suis pas du tout tombe sous le charme des focales fixes. Le manque de polyvalence est pour moi rédhibitoire. Et il y a des fois ou on ne peut pas physiquement s’éloigner ou se rapprocher…
    J’utilise donc mon 50mm ponctuellement pour des besoins bien précis (portraits par exemple) et ça me va très bien

    • je comprend cela avec aisance et je le conçois mais c’est vrai que après tout dépend de l’utilisation que l’on veux en faire mais pour du mariage par exemple, malgré un besoin de polyvalence, on croise beaucoup de photographe de mariage qui shootent à la focale fixe.

  2. Au sujet de la qualité, je pense que l’on reste un demi (voir un) cran au dessus avec une focale fixe, dans ce sens que dans ton exemple de comparaison tu pars sur des zoom ou objo de série L don c avec un traitement special, mais si tu compare ce même 50mm 1,8 à un 18-55mm (qui sont finalement de la même gamme) la différence sera visible, ceci pour dire que tout les zoom ne sont pas traité de la même manière, les focales fixe non plus il est vrai, mais de part leur conception elle reste un demi (voir un) cran au dessus niveau qualité qu’elle soit de série L ou pas.

    Je suis pas trop dac sur « Utiliser une focale fixe vous rendra meilleur photographe » je pense pas que cela soit vrai, par contre utilisé une focale fixe offre un autre regard et une autre façon de pratiquer la photo, car si il suffisait d’une focale fixe pour devenir un meilleur photographe tout le monde en utiliseraient 😉

    Attention la dernière fois que j’ai dit qu’avec les focales fixe c’est nos jambes qui servent de zoom me suis fait défoncé 😀

    Perso je pense que focale fixe et zoom on tout à fait leur place dans le paysage photographique et dans le sac de tout photographe.
    Chacun ayant ces particularités, ces qualités et ces défauts, chacun permettant une certaine créativité, tu pourras, par exemple, difficilement t’exercer à l’explozoom avec un 50mm fixe.
    Comme souvent les deux offre des possibilités, des effets et des résultats qui dépende clairement de ce que le photographe lui même recherche, sans parlé d’histoire de confort ou pas, mais juste de résultat.

    • Je comprends ce que tu veux dire, mais en comparant 2 lentilles de séries professionnelles, une focale fixe et un zoom, là, la différence ne sera pas flagrante. Même si je suis tout à fait d’accord avec toi que les focales fixes restent un peu plus performantes que les zoom, cette différence de qualité n’est plus aussi vrai que il y a 5 ou 10 ans… Et puis, entre nous c’est dégueulasse l’explozoom donc on s’en fou ;P (blague). Mais dans mon article je cherche aussi une certaine impartialité malgré ma préférence pour les focales fixes 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s