[Macro/Proxy] Les astuces de la photo d’insecte

Salut tout le monde.

Aujourd’hui on se retrouve sur le thème du moment, à savoir : la macro !

cocinella

Bien que cela relève un peu du cliché de débutant, lorsqu’on parle de macro on pense tout de suite à ces fabuleuses images d’insectes en très gros plan que l’on voit partout. Et bien cette fois, je vous propose de suivre un peu ce cliché. En effet, je vais dans cet article vous proposer un maximum de connaissances qui vont vous permettre d’approcher ces petits êtres. Car bien que nous ne soyons pas réellement dans la saison propice à la photographie d’insecte toutes ces astuces risquent de bien vous servir quand le printemps re-pointera le bout de son nez.

Allez soyons fou, parlons de fringues !

J’avoue,  j’aime faire du « shopping », les magasins et tout ça, s’en suit théoriquement des piles et des piles de vêtements. Et bien si vous êtes dans mon cas, lisez bien car il est temps de mettre vos multiples fringues au service de la photographie.

Pour commencer je ne peux pas vous conseiller d’aller vous balader dans les champs avec une chemise rouge et un pantalon tout neuf que vous auriez payé une fortune. Non non oubliez !(le pire je crois c’est le pantalon blanc) C’est vrai c’est débile mais je ne compte plus le nombre de tâches sur mes pantalons lorsque je revient d’une sortie photos type macro. Et oui, allongé dans l’herbe (pourquoi pas la boue même) à la recherche de telle ou telle espèce… on en sort pas sans mal 😉 mais je ne suis pas là pour faire de la pub à des marques de lessive, non je suis là pour tenter de vous apprendre des choses alors je me reprend !

Je vous en ai parlé il y a deux secondes mais il est vrai que la chemise (ou tee shirt!) rouge est à éviter car c’est une couleur très voyante et même si on peine à y croire j’ai déjà plusieurs fois lu que le rouge n’était pas la couleur à porter pendant vos excursion macro car cette couleurs effraye certains insectes. Je ne peux que vous conseiller en revanche un petit pull noir (faisons simple on a tous ça dans notre armoire non ?) Partant de là, s’en suit un conseil évident (surtout les cannoniste) retournez votre lanière d’appareil photo du coté sans écriture ni bande rouge (et jaune pour les nikonnistes). C’est tout bête mais ça peut faire des miracles J

Oh, une autre chose, si jamais vous vous avez l’habitude (c’est que c’est coquet un photographe ;)) de vous mettre déodorant et parfum avant de sortir, perdez cette habitude avant les sorties macro, car autant que pour les affût en photo animalière, il est déconseiller de sentir toutes odeurs propres aux hommes (bien sur ne devenez pas parano ce n’est qu’une simple précaution). Aussi je vous conseille d’emporter avec vous un tapis de gym (noir si possible) au cas ou vous auriez besoin de vous allonger sur un terrain un peu boueux ou trempé ^^

Mais pourquoi mon papillon il s’envole

Que c’est horrible… hein quand vous avez repéré une magnifique espèce de papillon, vous vous approchez lentement pour ne pas l’effrayer mais à peine commencez vous à vous baisser pour le photographier (à sa hauteur on se rappelle) que Mr papillon se fait la malle. Je vous l’accorde c’est très… très… TRES énervant. Je vais donc essayer de vous prodiguer un max de conseille pour ne plus vivre cette scène 😉

rose

En ce qui me concerne (si il s’agit d’un papillon) lorsque je vois l’insecte posé sur une fleur, j’attends calmement de voir si il est en plein butinage. Si c’est le cas, je le suis discrètement en attendant de le voir se poser réellement (et pas faire un passage d’une demi seconde sur une fleur pour ensuite s’envoler vers une autre). Dès que je le sens posé, je commence à avancer, pas après pas, si il s’envole à ce moment précis ou pile au moment du « ouistiti », asseyez vous près de la fleur ou il était tranquille et attendez, je crois que il n’y a rien de mieux, ne vous inquiétez pas, il ne mettra pas plus de 10 minutes à vous rejoindre (ouais c’est comme ça un paillon, c‘est bête… ^^) A partir de ce moment là vous pourrez normalement lui tirer le portrait sans trop de problème (encore faut il ne pas danser le Gangnam style à coté de lui). Cette astuce simple, appliquée par la plupart des photographes de macro, fonctionne avec la majorité des insectes volants. Je ne pense pas avoir besoin de vous dictez la conduite à adopter si vous voulez photographiez une fourmi, parce que c’est pas trop trop compliqué :p
Alors vous allez me dire que c’est bien beau tout ça, mais que encore faut-il savoir ou les trouver ces fameux insectes… Et vous avez bien raison ! Je dois bien avouer que habitant à la « campagne » je ne peine pas trop à trouver des champs, aussi si vous habitez à la ville j’ai bien peur d’avoir du mal à vous conseiller… Mais après tout, dans toutes les villes il y a bien un lac, ou un parc, et je pense que c’est là bas que vous aurez le plus de chance de trouver des sujets à photographier. Pour les autres je vous accorde que c’est assez difficile de trouver des insectes quand on ne sait pas où chercher, mais je pense avoir quelques pistes pour vous 😉

Tout d’abord la chose à ne pas faire, à moins de loger dans une serre à papillons, c’est de se balader l’appareil au cou comme si il s’agissait d’une visite de votre village. Je ne pense pas que ce soit la bonne solution, ou en tout cas ce n’est pas celle que j’ai adoptée car en ce qui me concerne, je me fixe un endroit restreint, si je ne vois pas spécialement d’insectes aux alentours, je me pose et je regarde, vous allez voir, c’est étonnant, vous allez vite vous rendre compte que ces petits animaux sont partout, et que là où vous pensiez ne pas trouver de sujet à photographier, vous avez en faite une foule de de models qui n’attendent que ça ! (on peut réaliser des prouesse avec simplement de l’herbe !!!) et très vite, papillons et autre insectes s’offrirons à vous si vous y faite un peu attention !
C’est donc avec cet article un peu subjectif que je vous laisse. Mais il se peux (je vous rassure) que le prochain article soit plus terre à terre) et peu être même que vous aurez une surprise je ne sais pas… ;)Mais un des atouts les plus précieux en photographies mes chers lecteurs… je crois bien que c’est la chance 😉

Publicités

5 réflexions sur “[Macro/Proxy] Les astuces de la photo d’insecte

  1. On m’a toujours dit « il suffit d’un mètre carré d’herbe pour que le photographe proxy-macro passe sont après midi à trouver des sujets à photographier »
    Je rajouterais qu’il est bon d’avoir toujours des gestes lents, de tourner autour de son sujet et de multiplier les angles de prise de vue.
    Pour l’odeur, c’est très vrai, les insectes aussi ont un odorat, les araignées par exemple ne supportent pas les odeurs très fortes comme celles des déodorants.

  2. Pingback: [Macro/Proxy] Les astuces de la photo d’insecte | Variétés entomologiques | Scoop.it

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s