[test] Le trépied Manfrotto 7322YB

Comme je n’ai de cesse de la répéter, ce blog est fait pour les débutant, car étant moi-même encore un novice en ce domaine, je doute pouvoir apprendre quoi que ce soi à ceux qui s’y connaîtrons un peu plus.

Pourquoi commencer un article comme ça me direz-vous. Et bien tout simplement parce que cet article que vous êtes en train de lire s’adresse principalement aux novices, puisqu’il s’agit du test d’un trépied pour débutant : le manfrotto 7322YB.

Déjà : pourquoi un trépied ? Cette question peu paraître évidente à certains mais je me rappel très bien m’être dis « un trépied ? Mais ce n’est que pour les pros avec je ne sais pas combien de kilos de matos ! »Et bien non ! Un trépied sert avant tout à stabiliser son appareil.

Mais pourquoi stabiliser son appareil alors ? Et bien parce que personnellement je ne peu pas rester 10 secondes sans bouger pour effectuer une pause longues pour des photos de nuit ou pour filer une cascade. Mais en fait, le trépied n’est pas utile que pour ces prises qui vous sont peu être encore inconnues, non. Il sert à pouvoir augmenter le temps de pause si votre objectif n’a pas un diaphragme ouvrant à f/1.8, ou encore à justement pouvoir fermer votre diaph afin d’obtenir une profondeur de champs élevé tout en pouvant sans problème descendre le temps d’obturation très bas sans craindre un mouvement qui troublerai la photo.

Bon après ce petit point de remise à niveau on va pouvoir attaquer le vive du sujet nan ?! Alors il faut savoir que la réputation de Manfrotto comme créateur de trépieds est sérieuse et le 7322YB est parfaitement à la hauteur de la marque comme « moyenne gamme ».

Je l’ai acheté chez la miss il y a plus d’un mois et j’ai décidé de vous en donnez mes impressions après ce mois d’utilisation.

Alors tout d’abord, c’est un trépied relativement classique. La bébête est en aluminium est pèse1.1kg. Elle est rapide à mettre en place et l’impression de solidité est très rassurante (je pense que ce prendre un coup de trépied ne doit pas être très agréable alors pensez à vous en servir si on vous embête lors d’une sortie de nuit ;))

Replié, il mesure 49cm, pratique c’est vrai. Le trimballer dans votre sac photo ne sera pas une corvée. Et si vous n’avez pas encore de sac, justement, il est livré avec une housse qui, certes n’aura le prix de la housse la plus esthétique de l’année mais qui fait son boulot (porter le trépied pour ceux qui n’avaient pas compris xD) et quand on parle de bien faire son boulot d’ailleurs, le trépied en lui-même son boulot, il le fait ? Et bien, je sais, ça vous surprends mais oui, il fait son boulot, il porte l’appareil et d’ailleurs il s’en sort très bien car pour un prix inférieur à 100 euros il supporte 2kg ce qui est très bien !(pour ceux qui ont déjà largement dépasser les 2kg depuis belle lurette arrêtez de frimer, j’ai dis que c’était pour les débutants !)

Il m’a était vendu avec une rotule 3D qui c’est vrai fait parfaitement office de tête (reste plus qu’a acheter le plateau, je vous en parlerai dans un prochain article, on ne va pas tout mélanger ;))

Aller, on passe à l’ergonomie : Les pieds sont réglables sur une longueur de 1.35m à l’aide de 3 loquets (un peu dures au début mais ils se rodent facilement) et sur 2 niveau d’inclinaison (le réglage s’effectue grâce à de petit bitogno à tourner dont je ne comprenais pas l’intérêt avant de lire la notice…) La colonne centrale est également réglable en hauteur ce qui ajoute encore de la longueur au trépied, le perchant à 1.50m.

Les embouts des pieds sont également bien pensés même si classiques : de simples bouts de

plastiques mais qui lors de mes différentes escapades tenaient aussi bien sur la terre que sur le carrelage ou le lino.

En résumé à l’heure actuel pour avoir un bon trépied, ou en tout cas modulable et supportant beaucoup de poids, il faut donner son bras. J’ai choisis l’alternative du trépied solide bien que pas très modulable et j’en suis satisfait, alors si comme moi vous recherchez de quoi stabiliser votre APN dans les situation les plus basiques et sans prise de tête le tout en étant sur de ne pas le casser par faute de surpoids, choisissez le 7322YB . Et si vous craignez d’être un peu juste pour la charge vous pourrez toujours vous penchez vers le 7302Yb, son grand frère qui, lui peux supporter 3.5kg.

Et:

Publicités

4 réflexions sur “[test] Le trépied Manfrotto 7322YB

  1. Pingback: Comparatifs et tests trépieds – monopodes | bonplanphoto

  2. Pingback: [Paysage] II Le matériel | D'un seul regard

  3. avec l’objectif 50mm, c’est le deuxième accessoire en haut de ma liste… je ne sais pas encore lequel m’est le lus indispensable, même si deja plusieurs fois j’ai regrette de ne pas avoir de trépieds quand j’ai du bricoler avec des chaises des livres etc…

    • Je te rassure tout le monde passe par là… xD je me rappelle lorsque je voulais photographier des gouttes d’eau « au vol » je poser mon appareil sur une montagne de livres… quelque part ça me rappel de bons souvenirs 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s